Comment se protéger du soleil naturellement et efficacement ?



beb575f95d0c5e37f8ecbf13e13865d9

L’été arrive à grand pas, et c’est tellement agréable de voir et ressentir les premiers rayons de soleil sur notre peau. Cependant, comme les nombreuses personnes qui m’ont écrites, nous savons qu’il n’est pas toujours notre ami car une surexposition peut entraîner des brulûres graves et inconfortables.

Les medias parlent de plus en plus de la toxicité des substances que cachent les produits solaires conventionnels mais qu’en est il?

Comment se protéger du soleil naturellement et efficacement?

Autant être clair tout de suite. Aucune crème solaire, même avec un indice élevé, ne pourra  protéger votre peau des méfaits du soleil au delà d’un certain temps d’exposition.

Bien entendu, ce temps d’exposition est très personnel et va énormément varier d’une personne à l’autre.

Il faut également savoir que ce n’est pas le fait d’appliquer de la crème à plusieurs reprises durant toute la journée qui va permettre d’allonger son temps d’exposition.

Nous avions pris l’habitude d’utiliser le terme “écran total”, mais vous remarquerez que ce terme est maintenant remplacé par “haute protection” étant donné que la protection totale n’est pas possible…

Oui, vous avez bien lu, il n’est pas possible de se protéger complètement des méfaits du soleil. Mais alors que faire? Vivez dans une grotte me direz vous? Mais Noooon, il suffit encore une fois de revenir au bon sens. J’y reviendrais un peu plus loin dans l’article.

Pourquoi les produits solaires conventionnels sont nocifs?

a19580675a322350b68b0904eeba6d56

Les produits solaires conventionnels contiennent des filtres UV chimiques et nous y trouvons aussi et surtout des substances suceptibles de perturber notre système hormonal.

Quels sont les substances chimiques nuisibles dans les cosmétiques conventionnels?

Ce sont les perturbateurs endocriniens que l’on retrouve sous ces appellations sur l’étiquette de vos crèmes solaires.

  • Oxybenzone (Benzophenone-3)
  • Octinoxate (Octylmethoxycinnamate)
  • Homosalate
  • 3-benzylidene camphor
  • 4-Methylbenzylidene Camphor
  • 4,4-dihydroxybenzophenone
  • Benzophenone-1
  • Benzophenone-2
  • Octyl Methoxycinnamate
  • Ethylhexyl methoxycinnamate (OMC)
  • Octocrylene

Mais ce n’est pas tout!

Il faut également prendre en considération l’impact environnemental de ces produits! La pollution marine et la destruction des coraux engendrée par les filtres UV chimiques qui a déjà fait l’objet de nombreuses études.

34727cb644c7dc309bc36587e4d72ffa

Ces produits solaires conventionnels contiennent aussi une quantité de composants chimiques polluants, à base de silicone ou encore issus des huiles minérales ( donc du pétrole) qui posent un grave problème pour les animaux marins, les humains et l’environnement.

De manière générale l’industrie cosmétique ne peut utiliser que des filtres UV bien spécifiques : ceux autorisés dans le règlement européen des cosmétiques. Mais dans cette liste, on retrouve certains filtres UV de synthèses problématiques et également toute une série d’autres composants controversés et problématiques. Selon Rita Stein, ce sont essentiellement les marques conventionnelles qui utilisent des filtres minéraux sous forme nanoparticules.

Personnellement, je trouve que cela a assez duré, je me souviens…, en famille, nous partions aux Baléares, au début des années 80 nous avions encore pu observer des fonds marins splendides avec des coraux etc. Maintenant, tout y est presque mort…

A l’époque déjà, cela m’avait beaucoup frappé, je pense que c’est de notre devoir d’être informées et de cessez de se faire du mal ainsi qu’à la planète qui nous accueille.

Et les produits solaires naturels/BIO?

 

4853805b7b030fbf07c3d02985e745b5

Nous pouvons lire régulièrement dans la Presse classique que les produits solaires Bio ne tiennent pas leurs promesses.. est ce vrai?

Les filtres UV chimiques ne sont pas autorisés par les différents cahiers de charge de cosmétique naturelle et bio, on y trouve donc essentiellement des filtres minéraux.

Le dioxide de Titane ou l’oxyde de Zinc sont les filtres minéraux naturels. Ils réfléchissent les rayons du soleil comme un miroir.

Ils agissent immédiatement après application.

Il est important de se demander si le fait de baser l’intégralité de la protection solaire sur les seuls produits solaires est réellement la bonne approche?

Il faut rappeler que les protections solaires sont un outil parmi d’autres pour se protéger du soleil, plutôt qu’une sorte de «permis de bronzer » qui vous autoriserait à vous exposer ou à exposer vos proches à longueur de journée à un rayonnement excessif

Comment se protéger naturellement et efficacement du soleil?

Avant d’entamer ce sujet, j’aimerais vous demander de reconsidérer les produits de protection solaire pour ce qu’ils sont. Un moyen parmi d’autres pour se protéger du soleil! Pas un droit d’exposition excessive sous un soleil brûlant.

Et si on remettait tout simplement un peu de bon sens dans tout ça ?

Encore une fois, ces bonnes pratiques sont tellement logiques, que nous les avons un peu oubliées. A force de nous vendre un “écran total” nous avons le sentiment que rien ne peux nous arrêter face aux agressions du soleil.

Il est bon donc de considérer les produits solaires comme des COMPLEMENTS de recommandations simples et logiques que tout le monde connaît mais ne met pas trop en pratique.

Mode d’emploi pour un bronzage au naturel:

cac96aebcda623e0023e7a600c0e34a5

  • Limitez l’exposition entre 11h-16h, pendant ce créneau, cherchez l’ombre ou créez des espaces d’ombre.
  • Adoptez toute la panoplie de protection solaire, chapeau large, lunettes de soleil, parasol, etc.
  • Quand le rayonnement est au plus intense, portez des vêtements couvrants qui constituent déjà un moyen de photo-protection, que ce soit au quotidien ou à la plage.
  • N’exposez jamais directement au soleil les bébés et tout-petits, leur peau étant particulièrement sensible et vulnérable. Protégez leur peau, même à l’ombre, et jouez la carte de la sécurité avec des vêtements ou tentes anti-UV.
  • Habituez progressivement votre peau au soleil, dès le printemps, cela peut avoir un effet  préventif bénéfique et permet aux mélanocytes de la peau de développer sa protection naturelle (photoprotection/ bronzage)
  • Renforcez vos défenses naturelles en favorisant une alimentation riche en antioxydants (vitamine E, vitamine C) et caroténoïdes (contenus dans les fruits et légumes de couleur rouge orangée) qui protègent contre les méfaits des UVA.
  • Lors de l’exposition, appliquez une crème solaire Bio de SPF 30 à 50 ( avec du Dioxyde de Titane qui blanchira la peau pendant un court moment)
  • Appliquez de l’huile de Karanja pour protéger votre peau du soleil. Cet arbre qui pousse en Inde produit des fruits contenant un noyau très utilisé en médecine ayurvédique. Des études menées par différents laboratoires ont démontrés les propriétés photo-protectrices de cette huile. J’en reparlerai dans un article plus en détail.

    Conclusion

    Prendre soin de sa peau au naturel sous le soleil est un mélange de bon sens et d’applications de produits naturels qui ne font ni de mal à notre système hormonal, ni à celui de nos enfants, ni à l’environnement.

    C’est donc tout à fait possible et c’est facile! En mai, je déménage au soleil et donc je vais pouvoir expérimenter tous ces conseils de manière plus poussée. Je viendrais ici vous partager mes impressions.

    Prenez soin de vous!

     

    Et si vous aussi, vous avez envie de prendre soin de votre peau avec des produits qui vous aiment, de ne pas faire de mal à notre belle planète, partagez ces informations autour de vous.

    Pour que nous soyions de plus en plus nombreuses à avoir ces informations en notre possession! Partagez! Merci.

     

     

     


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *