Comment bien choisir ses cosmétiques BIO ?



Bien choisir ses cosmétiques BIO

C’est une question que l’on me pose de plus en plus souvent.

En fait, vous savez que j’aime l’utilisation des matières premières les plus brutes possibles, et surtout de qualité pour prendre soin de notre peau. Ce sont de véritables trésors à l’état brut que renferme la nature. J’en parlerais de plus en plus dans les articles qui vont suivre.

Mais en attendant d’en savoir plus, nombreuses sont les personnes qui viennent vers moi en me demandant, avant de commencer à savoir comment prendre soin de ma peau au naturel, j’aimerais déjà reconnaître un cosmétique Bio car il y a aussi beaucoup d’arnaque dans ce domaine (voir mon article précédent ici).

De plus en plus, le monde de la cosmétique est en évolution, je dirais même en transition, car actuellement sur le marché, il existe trois types de cosmétiques:

  • Les produits conventionnels
  • Les produits naturels
  • Les produits certifiés BIO

Les cosmétiques conventionnels

Ils contiennent des agents chimiques qui peuvent être critiqués quant à leur toxicité potentielle et à leur empreinte écologique.

Plus de 80% de nos cosmétiques sont dans cette catégorie!

Ces produits ne contiennent que peu d’agents actifs et sont pour la plupart inertes ! Cela ne les empêche pas d’aborder le mot naturel ou biologique sur leurs emballages !

Leur intérêt pour la peau est faible et ils ne sont pas du tout respectueux de l’environnement.

Attention, ces cosmétiques, peuvent néanmoins se présenter à nous en étant naturels, ou même faire la mention de de ce qu’ils ne contiennent pas. Par exemple, un produit qui s’annonce dans parabens est malgré tout classé dans cette catégorie s’il contient des dérivés pétrochimiques ou des silicones. Il faut donc lire la liste des ingrédients pour pouvoir juger.

Les cosmétiques naturels

Ce sont des produits qui ne sont pas labellisés ni certifiés BIO.

Mais surtout ils ne contiennent que des ingrédients naturels derivés des végétaux, des minéraux ou de l’eau.

La meilleure façon de s’y retrouver est de bien lire la liste des ingredients pour vérifier qu’un produit ne contient ni dérivés de pétrochimie, ni silicones, ni tensioactifs, ni conservateurs chimiques…

Les cosmétiques dits BIO

Ce sont ceux qui portent un label BIO.

Leur formule doit répondre à une charte précise qui lui a imposé toute une série de critères.
Chaque label est différent et les critères de formulation peuvent donc varier. Cependant, tous ces labels sont une garantie d’avoir un produit plus naturel et plus respectueux de l’environnement.

Pour pouvoir les reconnaître, il est donc important d’avoir à l’esprit des critères importants qui vont vous permettre de rapidement pouvoir vous y retrouver.

Voici les 4 secrets que j’avais envie de partager avec vous pour sortir de la jungle des cosmétiques BIO…

Secret n°1: Lisez les étiquettes !

La législation occidentale impose aux fabricants de cosmétiques de faire apparaître sur l’emballage des produits de beauté la liste détaillée des ingrédients. On appelle cette liste INCI: International Nomenclature of Cosmetic Ingredients.

Comment fonctionne la liste INCI ?

Tous les ingrédients doivent y figurer, bonne nouvelle! Cependant bien souvent, ils sont écrits en latin et en anglais donc cela n’aide pas vraiment à moins de s’y intéresser.

  • Les 5 premiers ingrédients de la liste sont ceux qui constituent 80 à 90% du produit. Rien qu’en observant cet élément, vous avez déjà une piste sérieuse de la qualité du produit propose.
  • La liste est organisée par ordre décroissant. Donc bien souvent, le dernier ingrédient est présent à moins de 1% alors que toute la champagne marketing est basée sur cet ingrédient. 
Dans les cosmétiques Bio, c’est exactement la même chose que dans la cosmétique conventionnelle. Ayez donc le réflexe de regarder les 5 premiers ingrédients surtout si il n’y a pas de label!

Secret n°2: Repérez les huiles estérifiées (synthétiques)

Maintenant que vous avez pris connaissance des 5 premiers ingrédients, regardez si dans ceux là sont présents en cosmétiques BIO les huiles estérifiées.

Vous les retrouverez dans les ingrédients sous le nom de :

  • Caprilyc capric triglyceride
  • Dicaprylyl ether
  • Decyl olive esters
  • Octyldodecanol

Pour des raisons de coûts, certains formateurs ont tendance à remplacer les huiles végétales coûteuses par des ingrédients d’origine naturelle comme le Caprylic/Capric, une valorisation de résidus issus des matières naturelles (huile de palme, huile de coco).

Cela constitue certes un progrès par rapport à la pétrochimie, mais on peut regretter que son utilisation systématique se fasse au détriment de VRAI ingrédients BIO.

Les huiles végétales sont extraordinairement précieuses et riches en acides gas essentiels et nutriments, et c’est vraiment dommage que en cosmétique BIO nous ne pouvons toujours pas en profiter!

Secret n°3: Optez pour un label de qualité

A quoi servent les labels de cosmétique bio?

Les labels partagent tous le même objectif: bannir les dérivés de la pétrochimie, éviter les molécules nocives, les matières premières génétiquement modifiées, les composants irradiés et les tests sur les animaux.

Dans tous les cas, meme s’ils ne sont pas parfaits, ces labels font évoluer la cosmétique vers des formulations plus saines et doivent donc être privilégiées.

Depuis quand les labels existent?

Nature et Progrès fut la première association à se pencher sur la défense des cosmétiques Bio. Son cahier des charges remonte à 1998 et a inspiré tous les suivants: BDIH, Cosmebio et Ecocert.

Depuis, de nombreux labels étrangers sont apparus en France et à l’étranger, chacun avec ses variantes et défendant son point de vue. Comme si cela ne suffisait pas, les marques ont créés leur propres logos. Face à cette profusion anarchique il est impossible pour le consommateur de s’y retrouver.

La cosmétique naturelle va se généraliser c’est un fait, car le consommateur la désire. Les marques conventionnelles n’ont plus le choix. Elles font face à un mouvement contre lequel elle ne peuvent plus lutter. Aujourd’hui, ces marques conventionnelles nettoient leurs formules des ingrédients barbares au fur et à mesure de la connaissances des consommateurs…

Pour vous aider à y voir plus clair dans la jungle des labels, je vous ai fait un petit récapitulatif des plus courants :

ab

AB=agriculture biologique
 Valable uniquement pour les huiles essentielles et végétales:

  • 95% des ingrédients doivent être issus du mode de production Bio
  • Les pratiques agronomiques et d’élevages doivent être respectueuses des équilibres naturels de l’environnement et du bien être animal

bdih1

BDIH=Bunderverband Futscher Industrieund

Le BDIH examine la composition des produits naturels à certifier et leurs méthodes de production.
Il est l’un des plus exigeants quant aux critères environnementaux à respecter par le fabricant. Cosmétiques formulés à partir de matières premières naturelles, mais pas forcément biologique (pas de pourcentage d’ingrédients Bio à respecter).

Tous les details sur www.kontrollierte-naturkosmetik.de

cosmebio

Cosmebio et Cosméco= spécifique au marché Français Les produits sont prioritairement issus de l’agriculture bio contrôlée.

  • Minimum 95% d’ingrédients naturels ou d’origine naturelle
  • Minimum 5% du total des ingrédients issus de l’agriculture Bio
  • Minimum 50% des ingrédients issus de l’agriculture biologique 
certifiante
  • Maximum 5% des ingrédients de synthèses 
Tous les détails sur la charte COSMEBIO sur www.cosmebio.org 
”

ecocert

Ecocert

Il existe 2 niveaux d’exigence en matière de composition des cosmétiques:

  • Le label Bio avec minimum 95% des ingrédients naturels ou d’origine naturelle sur le total des ingrédients (y compris l’eau)
  • Minimum 95% des ingrédients certifiés Bio sur le total des ingrédients végétaux
  • Minimum 10% bio sur le total des ingrédients 
Le référentiel comporte une liste de conservateurs autorisés.
Tous les détails sur le cahier des charges ECOCERT sur www.ecocert.com

eco-garantie

Eco garantie= label belge

  • des ingrédients renouvelables
  • un impact sur l’environnement minimum à l’usage
  • une faible toxicité sur la vie aquatique
  • une limitation des minéraux nocifs
  • Les matières premières agricoles doivent être issues de 
l’agriculture biologique.

Plus d’infos sur le label et le cahier des charges: www.ecogarantie.com/fr

logo-nature-progres

Nature et Progrès= fédération internationale regroupant la France, Dom Tom, Espagne et Belgique

100% des ingrédients naturels, végétaux et animaux doivent être bio (procédés physiques ou chimiques simple, sans utilisation de molécules de synthèse et répondant à toutes les étapes de la fabrication à des normes et à des critères précis de respect de l’environnement)

0% de produits de synthèse

Les emballages et suremballages doivent être biodégradables ou recyclables

L’association Nature et Progrès est l’une des associations fondatrices du biologique en France. C’est la seule qui depuis 1960, regroupe aussi bien des consommateurs que des producteurs. Ainsi les consommateurs son associés à la définition des cahiers des charges, de la charte, et sont associés au contrôle et à la délivrance des mentions des producteurs. Très complet, le cahier des charges impose aux professionnels par Nature et Progrès est particulièrement exigeant et concerne des producteurs très engagés pour l’écologie.

Tous les détails sur la mention Nature et Progrès sur www.natureetprogres.org

natrue

NaTrue= groupement international de fabricants de cosmétiques naturels bio

95% des substances naturelles d’origine végétale ou animales doivent être bio

Minimim 20% de substances naturelles végétales ou animales non modifiées chimiquement

Maximum 15% de substances transformées d’origine naturelle soit minimum 19% de produits Bio

Les emballages et suremballages doivent être biodégradables ou recyclables.

Plus d’infos sur www.natrue.org

Secret n°4: La qualité, la qualité, la qualité !

Le critère le plus important est celui-ci :

« La qualité de CHAQUE ingrédient de votre crème prévaut sur la présence d’un seul actif “miracle” faiblement concentré! »

Pourquoi?

Parce que si cet actif “miracle” se noie parmi des huiles estérifiées (raffinées), des huiles minérales (provenant du pétrole), et autres substances chimiques, ses effets bénéfiques seront littéralement réduits à néant par ses substances environnantes!

Pour faire simple, j’ai créé ci-dessous un tableau qui vous dresse un comparatif entre les différentes catégories de crème et leurs compositions.

Cosmétique conventionnelle Cosmétique BIO courant Cosmétique BIO idéale

 

Excipient (la base) Aqua (eau) Aqua (eau) Aqua, Hydrolat, Aloe vera…

 

Excipient (la base) Huile minérale (pétrole) Huiles estérifiées (chimique s, raffinées) Véritables huiles végétales issues de l’agriculture BIO (riche en acides gras essentiels, minéraux, oligo éléments…)
Principes actifs (toute la campagne de communication est basée dessus) 0,01 % 30% + de 90% !!!
Conservateurs Parabens, phénoxyethanol, …(perturbateurs endocriniens) Certains labels BIO autorisent parabens, phenoxyethanol… Agréé et non toxique pour soi et l’environnement.

 

J’espère que cet article vous aura donné envie de vous informer et de savoir en conscience ce que vous appliquez sur votre peau chaque jour!

Nous méritons d’appliquer de VRAIES matières premières, non chimiques, inertes qui nous causent du tort non seulement à notre peau, mais aussi notre santé et notre planète.

Redoublons de vigilance, décryptons les étiquettes et résistons aux sirènes du discours marketing !

Devenons des femmes conscientes pour briller de l’intérieur vers l’extérieur naturellement !

Merci de prendre soin de vous et de nous toutes au naturel !

Au plus nous serons, au plus nous pourrons avoir un impact. Donc, partagez cet article autour de vous !

 

 

Enregistrer


One thought on “Comment bien choisir ses cosmétiques BIO ?

  1. Bonjour Sylvie,
    Merci pour ces informations !
    Je me demandais ce qu’il en était du savon d’alep ? est il bon pour notre peau ? Le mien est bio à 40% …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *