LE secret pour se débarrasser de son rhume en un clin d’oeil!



Avec l’hiver inexistant cette année et la température qui monte et qui descend, les mouchoirs sont à nouveau de sortie… Du coup, j’ai voulu partager avec vous un outil très efficace et encore trop méconnu pour dire adieu à son rhume de manière complètement naturelle. J’ai nommé « le lavage des fosses nasales et des sinus avec de l’eau salée » qui est recommandé dans les soins et la prévention des affections des voies respiratoires supérieures : nez bouché, rhumes et rhinites, sinusites et allergies. Découvrons ensemble cette technique ancestrale…

mother and kid with neti pot ready for nasal irrigation or douch

Appelée « Jala Neti » du sanskrit qui signifie « nettoyage du nez  par l’eau » issu de la médecine ayurvédique pratiquée en Inde depuis des millénaires, le lavage du nez est un moyen très efficace de prévention des troubles respiratoires variés, permettant le raffermissement des muqueuses, les protégeant des pollutions diverses, tout en les débarrassant des impuretés.

Elle consiste à laisser s’écouler de l’eau tiède salée d’une narine à l’autre pour nettoyer le nez et toutes les cavités nasales à l’aide d’une sorte de petit arrosoir appelé Lota.

Cette technique, simple à pratiquer, ne prend que quelques minutes pour totalement et durablement libérer le nez, tout en lavant les muqueuses en douceur. Elle participe aussi au drainage des sinus et permet même le nettoyage des canaux lacrimaux, ce qui présente un grand intérêt en cas d’allergies au pollen par exemple. Durant cette pratique qui ne prend que quelques minutes, les mucosités, les poussières et impuretés sont éliminées, facilitant la respiration, et raffermissant les muqueuses, meilleure prévention contre rhumes et infections. Le nez est rincé, les muqueuses détendues et l’acuité olfactive et gustative amélioré.

Elle peut être utilisée aussi bien en préventif (une à deux fois par semaine) qu’en curatif (chaque jour en cas de sinusite, rhinite allergique,…).

Pourquoi nettoyer son nez?

Le nez est l’organe du corps qui vérifie que l’air est suffisamment pur et chaud pour être envoyé aux poumons sans leur causer de dommage. Le problème est que l’air que nous respirons est généralement froid, sale, encombré de germes et de poussières. Grâce à ses poils oscillants, le nez filtre l’air inspiré et retient une grande partie des impuretés.
Pour les parties plus profondes du nez, il existe des structures osseuses spéciales, les sinus, recouvertes d’une membrane de mucus germicide à travers laquelle circule une importante quantité de sang.
Ces membranes muqueuses retiennent les germes et poussières qui ont réussi à franchir la première barrière des poils oscillants.
Enfin, plus profondément encore, il existe dans le nez un ensemble de glandes qui permettent d’éliminer les germes ayant franchi les autres barrages.

Le nez a donc une importance vitale pour la santé. Respirer par la bouche est néfaste car, si la bouche et la gorge ont leurs propres moyens de défense, ceux-ci sont loin d’être aussi efficaces que ceux du nez.

Pourquoi ne pas utiliser les sprays nasaux d’eau de mer du commerce ?

Le problème, c’est l’eau salée sous pression : le jet est trop puissant et agresse les muqueuses qui sont déjà très irritées en cas de rhume, de sinusite, d’allergie,… A la longue, ce passage au « karcher » finit même par diminuer les défenses naturelles des muqueuses nasales. A bon entendeur…

Comment faire pour nettoyer son nez?

neti pot - lota
Pour faire les lavages de nez on utilise le LOTA. Véritable petit arrosoir qui permet de verser l’eau dans les narines.
Sa forme anatomique permet un profond lavage des cavités, grâce à la légère et adéquate pression exercée par le passage du filet d`eau dans le nez et arrière nez.
En pratique :
  • Remplir le pot d’eau tiède, idéalement entre 37° et 40°. Lorsque l’on fait couler un peu de cette eau sur le dessous  du poignet, on doit ressentir une sensation agréable, vu que l’eau a quasiment la même température que le corps.
  • Saler l’eau avec du sel de marin (sauf allergie au sel marin), de sorte à rendre le nettoyage plutôt agréable: l’eau ne «pique» pas du tout nez, si le dosage est bon. On explique souvent qu’il faut saler l’eau dans la proportion du sérum physiologique,  lui-même naturellement salé (de 8 à 9 g de sel par litre d’eau). Cela fait environ 1 bonne cuillerée à café de sel par litre d’eau.Si nécessaire, ajuster la dose de sel jusqu’à ce que ce soit confortable à votre pratique.
  • Se placer au dessus de son lavabo, s’incliner en avant et tourner la tête sur le côté gauche, retenir le souffle et verser l’eau dans la narine droite, pour la faire ressortir par la narine gauche: l’eau coule par elle-même, en emportant avec elle les impuretés et les mucosités du nez.
  • Laisser couler l’eau d’une demi lota, ou en cas de besoin, pour bien dégager les sinus, laisser passer l’eau de toute la lota.
  • Lorsque c’est fini du premier côté, souffler doucement par le nez pour se débarrasser de l’eau qui reste. Puis changer de côté, pour renouveler l’opération. Important : garder la bouche ouverte, afin que l’eau ne pénètre pas dans les oreilles lorsque l’on souffle l’eau pour dégager le nez. Après quelques essais, l’on constate que l’on peut aisément respirer par la bouche – tout en laissant passer l’eau dans une narine…

Fréquence: 1x/jour le matin si l’on est sujet à l’encombrement nasal. Mais cela peut être moins fréquent, si ce n’est pas le cas.  Il y a des personnes qui le font matin et soir en cas de gros rhume. A chacun de sentir ce qui lui est favorable.

Pour que le lavage soit vraiment bénéfique, il est indispensable de bien sécher le nez. Sinon l’eau stagne dans les sinus tout en se chargeant d’impuretés. Pour cela, souffler doucement par le nez, une narine à la fois. Attention: car si l’on souffle trop fort, on risque de boucher momentanément la connexion entre le nez et l’oreille. Pour éviter cela, garder la bouche ouverte!

  • Se pencher en avant et laisser la tête aller quelques instants; une partie de l’eau va sortir d’elle-même. Puis, à partir de cette position inclinée:
– Boucher la narine droite et expirer doucement plusieurs fois en tournant la tête avant chaque expiration: à gauche, à droite 3-5x puis au centre 3-5x.
– Boucher la narine gauche et expirer doucement plusieurs fois en tournant la tête avant chaque expiration : à gauche, à droite 3-5x puis au centre 3-5x. Terminer une fois que le nez est sec.

Pourquoi faire le lavage du nez?

• Pour commencer la journée, en guise de routine préventive d’hygiène
• Après le travail, le bricolage ou le ménage, lorsque l’on ‘est trouvé dans un environnement poussiéreux
• Au retour d’une balade, pour se débarrasser du pollen et des mucosités contenues dans le nez, si on y est sensible, intolérant ou allergique. Pratiqué régulièrement, il peut contribuer à soigner ou atténuer le rhume des foins et les allergies au pollen.
• Il est réputé bénéfique pour ceux qui souffrent d’asthme, d’allergies et d’autres affections respiratoires.
• Pour lutter contre des problèmes de sinus, sinusites et sinusites chroniques: il empêche le mucus de s’accumuler dans les sinus.
• Pour prévenir les rhumes de cerveau et les sinusites.
• Soulage les maux de tête: le nettoyage du nez stimule et détend la zone du front et autour des yeux.

Contre-indication:
Ne pas pratiquer le lavage du nez en cas de rhume trop sévère ou si l’on souffre de mal d’oreille.

Pour ma part, je pratique le lavage du nez depuis mon enfance, et cela c’est toujours avéré efficace, c’est une solution idéale en prévention mais aussi pour les femmes allaitantes comme pour les enfants à qui on peux apprendre très tôt cette hygiène de vie. Bref, un outil pas cher et qui peux vous éviter bien des soucis.
Vous aimez cet article? Partagez le! Merci :)

4 thoughts on “LE secret pour se débarrasser de son rhume en un clin d’oeil!

    1. Coucou Souad,

      Tres bonne question :-) tu peux trouver tout le matériel (le lota, sel de nigari et parfois magnésium aussi) en magasin BIO la marque souvent vendue ici c’est Ludmilla de Bardo.

      A bientôt!

    1. Dans ce cas, un mouche bébé et du sérum physiologique en prévention le soir avant le coucher. Et par la suite, passer à une poire molle qui te permet même de leur montrer comment faire tout seul pour faire circuler l’eau du narine à l’autre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *