Donneriez-vous une pomme empoisonnée à votre enfant?



Savez-vous ce que vous offrez à vos enfants lorsque vous leur donnez des bonbons?

Corinne Gouget, auteure du livre « Additifs alimentaires, dangers », nous explique en termes simples, la composition des bonbons et surtout les conséquences sur le comportement de nos enfants. Une vidéo à visionner en famille de 3 à 97 ans.

 

Petit résumé de la vidéo pour les plus pressées 😉

Pour aborder le thème des bonbons, elle commence par lire l’histoire du célèbre conte de Blanche Neige.

La sorcière prépare une potion magique pour remettre à Blanche Neige une pomme empoisonnée et lui dit que si elle croque la pomme, elle retrouvera son prince charmant…La princesse ne se méfie pas et croque la pomme. Elle se retrouve endormie pour des mois et des mois… jusqu’à ce que le prince charmant la réveille.

Blanche neige n’a jamais existé, mais vous, les enfants, vous êtes de vrais princes et de vraies princesses pour vos parents qui vous aiment et qui, pour vous faire plaisir, vous achètent des bonbons et des sucettes.

Aujourd’hui, il ne se passe pas une semaine sans que les enfants ramènent de l’école un sachet de bonbons.

Oui mais, ….

Avec quoi sont fait les bonbons?

Principalement de colorants artificiels qui servent à donner envie d’en manger!

Elle cite en exemple:

E 133: colorant de synthèse (bleu) utilisé dans de nombreux bonbons et sucettes et dans les cosmétiques (gels douches bleus) 

Ses effets sur la santé sont asthme, hyperactivité, urticaire, insomnies. 

En plus des colorants, on retrouve du sucre, sirop de glucose etc.

Et les bonbons mous?

Ils sont fait avec de la peau de cochon recyclée que l’on transforme en poudre et à laquelle on ajoute des colorants, du sucre et des acides que l’on coule dans des moules.

La peau de cochon est vendue 5 euros/kg et est revendue jusqu’à 35 euros/kg sur les marchés.

Que faire?

  • Faire la chasse aux additifs avec une loupe et que les plus grands lisent pour les plus petits.
  • Lire les emballages.
  • Manger des fruits secs et des fruits déshydratés.
  • Faire des gourmandises maison.

 

Ma conclusion est que c’est important de commencer dès leur plus jeune de leur donner le goût de l’alimentation saine (voir ici). Mais aussi de communiquer avec eux et de leur apprendre à lire les étiquettes en jouant et encore une fois si ils vous voient lire les étiquettes ils feront de même…

 

Et vous? Que pensez-vous de cette vidéo?

Faites-moi part de vos réactions dans les commentaires ci-dessous.


2 thoughts on “Donneriez-vous une pomme empoisonnée à votre enfant?

  1. Coucou Sylvie,

    Entièrement d’accord ! Nous avions eu l’occasion de l’inviter il y a plus d’un an pour une conférence que nous avions organisée sur Bruxelles….à refaire peut-être ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *