De la paraffine dans nos baumes à lèvres!



Le baume à lèvres est, pour beaucoup, indispensable et reste toujours à portée de main.
Normal, nos lèvres sont fragiles. Leur épiderme est cinq fois plus fin que le reste du visage, et de plus dépourvu de glandes sébacées. Nos lèvres sont donc incapables de produire seules des graisses en quantité suffisante alors qu’on les humecte et les mordille à longueur de journée. Aussi, l’hiver, la plupart ont besoin d’un coup de pouce. D’un soin protecteur pour les garder souples et soignées.
Pas fine, la paraffine!
Du côté de la cosmétique conventionnelle, les fabricants proposent surtout des soins à base de paraffine qu’ils injectent à haute dose dans les formules. Bon marché, stable, inerte, cet hydrocarbure séduit les fabricants. Mais ne présente aucun intérêt si ce n’est de nous rendre accro au stick. Avez-vous remarqué que plus vous vous badigeonnez vos lèvres de baumes classiques et plus elles sont desséchées ? « La raison en est souvent une dose élevée d’huiles de paraffine, explique Rita Stiens sur son site www.laveritesurlescosmetiques.com
 En effet, ces huiles forment sur la peau un film étanche ne lui permettant plus de respirer. Et de plus, si elles sont présentes en trop grande quantité, elles sont repoussées par les lèvres, comme un corps étranger. Par conséquent, il faut de plus en plus souvent les enduire de crème.
Les marques bio renoncent à la paraffine, classée parmi les substances cancérigènes, et la remplacent par des cires d’abeille, de carnauba, des huiles végétales de toutes sortes (jojoba, amande douce, avocat, ricin, tournesol…) ou des beurres de karité ou de cacao. Chaque corps gras joue un rôle bien précis. Les huiles ont un effet restructurant grâce à leur teneur en acides gras polyinsaturés et apportent toute une kyrielle de vitamines.
Résultat ? Les baumes bio sont plus fondants, tiennent trois fois plus longtemps sur les lèvres, soignent et, en prime, peuvent être ingérés sans risque.
On vous aura prévenues !
Si vous préférez terminer votre baume à lèvres classique avant de passer aux modèles bio, vérifiez bien qu’il ne contient pas d’hydrocarbures minéraux. Ceux-ci sont suspectés d’effets d’accumulation dangereux surtout lorsqu’ils sont présents dans les produits pour les lèvres qui finissent pour la plupart dans notre estomac. Voici donc, sous leur dénomination INCI, les ingrédients indésirables : Paraffinum liquidum, Petrolatum, Cera microcristallina, Ozokerite, Ceresin, Paraffin. Vous ne pourrez plus dire que vous ne saviez pas !
Envie de réaliser votre baume à lèvre maison vous même?
Venez participer à nos ateliers cosmétiques home-made!
Rendez-vous dans la section  » nos ateliers » de ce blog!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *