Comment donner le goût de l’alimentation saine à nos enfants?



Entourée de jeunes mamans :-), je me suis rendue compte qu’il n’était pas toujours évident de donner envie à nos enfants de manger sainement… 
Dans un environnement entouré de publicités, de tentations alimentaires, et ou les repères d’une nourriture saine sont complétement perturbés, il y a de quoi en perdre son latin! 
J’ai donc eu envie de partager avec vous quelques trucs et astuces pour tenter de transmettre à nos enfants l’envie de manger sainement.
 
Premier conseil important:
L’éducation alimentaire commence à un très jeune âge.
Vos enfants ont plus de chances de bien se nourrir plus tard si vous avez réussi à leur apprendre les bons réflexes!
Comme le langage, les goûts et les repères alimentaires s’apprennent! ( bonne nouvelle 🙂
Jusqu’à environ 2, 3 ans, il vous suit dans vos choix. Après cet âge, il faut commencer à être vigilant et ne pas les laisser ouvrir seul les placards…
Deuxième conseil: 
Rare sont les enfants qui aiment tout ce qu’ils goûtent la première fois, c’est après 5 ou 6 présentations différentes d’un aliment que l’enfant commence à s’y habituer. ( la patience est une vertu 🙂
Troisième constat:
L’enfant n’est pas apte à choisir ce qui est bon pour lui! Si on lui demande de choisir, il répondra le plus souvent en citant les aliments à la saveur douce et peu marquée. Les goûts alimentaires sont principalement axés sur les produits sucrés, friandises, glaces, pâtes, pizza, pain, riz…

Comment développer le goût?

Le meilleur moyen, qui parait simple mais qui nous met face à nos propres faiblesses… c’est de montrer l’exemple!

Donc, de manger des légumes devant lui et avec lui!
Parce que lui dire “tu dois manger tes légumes!” pendant qu’on avale une pizza…, il va vite se rendre compte que vous n’êtes pas crédible!
Mais attention, goûter, ce n’est ni se forcer à manger, ni avaler, c’est observer ce que je ressens dans ma bouche et ensuite apprendre à l’exprimer. C’est mettre des mots sur ce que je sens et ce que je goûte. Les enfants ne mangent pas parce que c’est bon pour la santé mais parce que c’est bon au goût!

Mais alors, que faire? 

1. Soigner l’apparence

Il a été établi que l’attirance pour les fruits augmente lorsqu’ils sont placés dans un récipient agréable visuellement et attractif plutôt que dans un simple bol en plastique. Rendre sympathique l’idée de manger de bons aliments est une bonne stratégie.

2. Mettre les bonnes choses au premier plan

Les gâteaux, bonbons, chips, sodas ne doivent pas être au premier plan dans la cuisine ou dans le salon. Nous avons toujours tendance à aller à la facilité, en particulier quand nous avons faim. Placer les pommes au premier plan et ranger les gâteaux au fond des placards, vos enfants orienteront plus souvent leur choix vers les fruits. (idem pour le frigo)

 3. Faire participer vos enfants

Ce sera un jeu pour lui, vers 4 ans, il peut préparer les légumes, laver les carottes, ajouter dans son assiette son jus de citron ou quelques graines de sésames, il se sentira impliqué et fier de manger ce qu’il a préparé.
Cuisinez avec eux!

Mais aussi, pensez à lui faire découvrir d’où viennent les aliments: le potager, la basse-cour… ramasser une tomate jardin/ balcon plutôt que d’ouvrir une boite de conserve. Il n’en sera que plus enthousiasmé!

4. Être inventif avec les légumes

Le plus difficile pour un enfant c’est de lui faire avaler des légumes.
Une bonne méthode pour l’y habituer ne consiste pas à lui servir des brocolis à la vapeur mais plutôt à être “subtil”. 
Par exemple, faites une purée de pomme de terre avec du potiron et du céleri et ajouter un peu de fromage sur la purée encore chaude pour augmenter l’attirance de votre plat.
Une autre astuce consiste à leur donner le choix.
Plutôt que de dire “Veux-tu manger du brocoli ce soir ?”, proposez par exemple : “Pour ce soir, tu préfères quoi comme légume ? Carottes ou Brocolis ?”. Le fait d’avoir le choix oriente naturellement vers la sensation d’un comportement positif et bénéfique. Il est également moins naturel d’y répondre par “non”…

S’il refuse catégoriquement, il est important de dédramatiser, c’est un cap à passer. Représentez l’aliment régulièrement mais d’une manière différente ou dans un contexte différent (à la maison par exemple)

5. Changer le nom des aliments

Si vous rangez vos aliments dans des boîtes de conservation, collez-y des étiquettes et renommez les aliments avec un nom original ou humoristique. Par exemple si votre fils est fan d’arts martiaux et de Kung Fu Panda, inscrivez sur la boîte de riz complet “Le secret de Kung fu Panda “, soyez imaginatif.

Que faire avec les aliments accros?

Ces biscuits, snacks et crasses en tout genre, sont spécialement élaborés pour satisfaire le goût primaire de nos enfants. 

Si vos enfants ne les réclament pas (oui, oui ça arrive :-), attendez avant de les faire rentrer dans la maison…
Si les habitudes sont déjà installées, essayez de maintenir la porte ouverte aux autres saveurs.
Réserver à ces aliments la place qu’il mérite: occasionnel ou exceptionnel. Il y a un réel plaisir à manger un aliment de fête de temps en temps mais un danger à le consommer régulièrement!
Et vous, avez-vous des astuces à partager?
Avez-vous déjà vécu cela avec vos enfants?

Je serais ravie de découvrir vos trucs et astuces!


4 thoughts on “Comment donner le goût de l’alimentation saine à nos enfants?

  1. D’accord avec tous les points
    Ne pas faire rentrer certains aliments à la maison, mais ça implique donc aussi de s’en priver soi-même!, est le mieux. On ne peut pas éviter que nos enfants en consomment parfois ailleurs, mais le point d’ancrage à la maison est important. On est parfois étonnés! Ne pas tirer des conclusions trop rapide si un enfant n’aime pas qqchose, mais le reproposer plus tard, il va d’office s’y mettre un jour ou l’autre. C’est un plaisir de manger bien! 🙂

  2. Bonjour,

    Je suis maman de deux enfants (10 et 12 ans) et je pense qu’il faut faire découvrir les diverses saveurs que l’on peut trouver dans l’alimentation dès le plus jeune âge!
    Perso, dès l’âge de 2,5 / 3 ans, ils ont toujours mangé comme nous. Plus de menu “bis” pour les enfants sous prétexte que petit on n’aime pas ceci ou cela… Pourquoi?
    Je pense,comme tu le dis dans ton article, que c’est tout petit qu’il faut qu’ils s’ouvrent aux différentes saveurs et que la manière dont on traite leur alimentation à cet âge-là déterminera la façon dont ils s’alimenteront plus tard.
    Mes enfants mangent de tout … et mon fils adore les chicons! (petite astuce: améliorez les chicons au sirop d’érable ou sirop d’agave en fin de cuisson ;-))
    Je vois trop de mamans qui font encore un menu spécial pour leurs enfants de 10 ans parfois car ils n’aiment que 2 ou 3 légumes, 2 ou 3 viandes… c’est triste de voir ce qu’ils manquent!

    Réaliser ensemble les collations c’est plus rigolo et du coup, on ne met que du bon dedans (pas d’huile de palme, de sel dans les biscuits sucrés etc…)
    Faire du cake dans des petits moules sympas (nounours, coeur…)par exemple.

    Bref, entièrement de ton avis quant aux différents points de ton article!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *