Comment surmonter le blues hivernal?



L’hiver est à nos portes, le manque de lumière se fait tout doucement ressentir…
Nombreuses sont les personnes qui me disent que les rayons du soleil leur manquent et qu’elles ressentent l’ impact sur leurs humeurs et leurs énergies. A part déménager pour un pays du sud, il existe, pour nous les gens du nord… une alternative, la luminothérapie!
 
 
 

La luminothérapie, qu’est ce que c’est?

Mise au point en 1973 par une équipe de chercheurs du NIMH (Institut national de la santé mentale aux USA), la luminothérapie est devenue une thérapie à part entière pouvant résoudre des problèmes de dépression, de sommeil ou de stress.

La privation continue du soleil provoque chez l’humain toutes sortes de problèmes: Fatigue, dépression, mal être, prise de poids, perte de libido, humeur au plus bas.
 
De plus, vivre à la lumière artificielle standard équivaut à rester dans le noir!
 
Nous ne sommes pas tous égaux devant le besoin de lumière naturelle bien entendu. Il y certains cas plus grave, ou il sera nécessaire de consulter. 
Mais pour le reste de la population, on parle de blues hivernal ou de mal être. 
C’est important de le prendre en considération car on peut facilement parvenir à des symptômes plus sévères.
 
A titre préventif et pour chasser cette mélancolie, il est conseillé d’utiliser des lampes de luminothérapie ou des lampes de bureaux équipées d’ampoules fluo compact plein spectre pour l’éclairage direct et commencez par les lieux ou vous passez le plus de temps.
 
Comment faire pratiquement?
 
Il suffit de s’asseoir chaque jour à plusieurs centimètres d’une lampe de luminothérapie agrée pendant au moins 30 minutes, sur une durée de 15 jours, et vous devriez sentir un regain d’énergie et chasser ce blues désagréable.
 
Le prix des lampes varient de 150 à 300 euros, mais faites bien attention car il existe sur le marché des fausses lampes de luminothérapie.
Elle doit avoir une intensité lumineuse entre 2500 luxet et 10000 lux.
Et être certifiée CE matériel médical, d’après la directive européenne 93/42/CEE.
C’est également une garantie que la lampe n’émet pas d’ultra violet nocifs.
 
Conclusion:
 
Si nous pouvions introduire la qualité de la lumière plein spectre dans notre vie, à la maison, au bureau, dans les lieux publics, il y aurait beaucoup moins de problèmes de dépression saisonnière. Le sommeil serait réparateur, le travail plus agréable, les relations avec les autres plus sereines, bref une joie de vie retrouvée!
 
Et vous, avez-vous déjà tester la luminothérapie?
Merci de partager vos retours d’expérience en laissant un commentaire ci-dessous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *