Produits chimiques dans les cosmétiques…



De nombreux produits cosmétiques avec parfum – shampooing, savon, crème, etc. – renferment des fragrances aux ingrédients chimiques non déclarés et possiblement nocifs pour la santé, dénonce la Fondation David Suzuki. Elle demande au gouvernement canadien de revoir sa réglementation pour forcer les fabricants à plus de transparence.

Le groupe environnementaliste a dévoilé récemment les résultats d’une enquête1 réalisée auprès de 42 fabricants de shampooings, savons, crèmes, cosmétiques et autres produits d’hygiène.
L’objectif était de vérifier dans quelle mesure les consommateurs peuvent être informés de la composition des produits qu’ils utilisent quotidiennement.
Parfum et fragrance : des ingrédients qui en cachent d’autres

La divulgation des ingrédients de produits de soins personnels est encadrée par le Règlement sur les cosmétiques. Ce règlement n’oblige pas les fabricants à déclarer tous les ingrédients composant les fragrances de produits vendus au pays. Ces composés peuvent simplement être désignés sous le nom générique de « parfum » sur l’emballage des produits.
Un produit « sans fragrance » ou « non parfumé » ne signifie pas une absence de composés chimiques puisque certains d’entre eux servent à masquer l’odeur d’une fragrance.

La liste des ingrédients : un secret bien gardé

Soixante-trois Canadiens recrutés par la Fondation ont donc contacté les compagnies pour leur demander de dévoiler les ingrédients de leurs fragrances servant à parfumer ou, à l’inverse, masquer l’odeur des produits.
Trente-quatre compagnies ont répondu aux questions de la Fondation, mais aucune n’a voulu divulguer la liste complète de ses ingrédients. « C’est très décevant, mais ce n’est pas une grande surprise. La plupart évoquent le secret industriel pour cacher la composition chimique de leurs fragrances. Selon nous, le droit d’être informés des consommateurs devrait avant tout primer », affirme Lisa Gue, analyste en politiques de santé environnementale à la Fondation David Suzuki.
Environ 3 000 composés chimiques sont utilisés par les fabricants pour concocter des fragrances. « Un seul produit de consommation peut en contenir des douzaines, ce qui est préoccupant quand on sait que certains composés gardés secrets sont associés à des problèmes de santé », soutient Lisa Gue.
Sept compagnies ont divulgué des informations relatives à des agents sensibilisants qui peuvent causer des allergies, des migraines et des symptômes de l’asthme.

Phtalate, parabène, musc synthétique…

Sur les 21 compagnies qui ont dévoilé des informations sur le phtalate de dibutyle, un composé qui pourrait avoir des effets néfastes sur les systèmes endocrinien et reproducteur, 6 ont indiqué que leurs produits pouvaient en contenir.

« Quinze compagnies ont tout de même indiqué que leurs produits n’en avaient pas, ce qui prouve qu’il est possible d’obtenir une fragrance sans phtalate », constate la spécialiste.
Le musc synthétique, un composé potentiellement cancérigène et neurotoxique, de même que le parabène, un autre composé suspecté d’être un perturbateur endocrinien, seraient aussi au nombre des ingrédients secrets.
« Pour nous, le principe de précaution devrait s’appliquer. Après tout, il s’agit d’une exposition inutile et il y a un risque d’effets néfastes à long terme », dit-elle.

Louis M. Gagné – PasseportSanté.net


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *